Script hypnotique 8 : La structure du script

La poésie de pleine conscience

Stress et immunité

En ce qui concerne le système immunitaire et l’autorégulation du corps, l’auto hypnose s’avère une technique précieuse car elle permet d’agir directement sur le stress.

Le stress diminue l'immunité

Ce fait est connu depuis longtemps mais ce n’est que récemment qu’on commence à en comprendre les causes.
Le stress affaiblit la capacité du système immunitaire à combattre les microbes et nous rend plus sujets aux infections. Le stress a aussi pour effet de ralentir le rétablissement, justement parce qu’il monopolise une bonne partie des ressources immunitaires.
La réponse du corps humain au stress se module, en principe, automatiquement. Lorsque le danger est écarté, les taux d’adrénaline et de cortisol chutent, le rythme cardiaque et la tension artérielle redeviennent normaux.
Mais lorsque le stress demeure trop longtemps, il surexpose l’organisme au cortisol et autres hormones de stress. Les cellules ne sont plus capables de réagir normalement et engendrent des niveaux d’inflammation qui deviennent néfastes pour le corps.
De plus, Le stress va impacter négativement nos habitudes : excès de nourriture, alcool, tabac, drogue, absence de sport… 

Le stress augmente le niveau de cortisol

Des chercheurs de l'université de Pittsburgh ont étudié la façon dont l'organisme de personnes en bonne santé réagit face à une infection lorsqu’il sont stressés depuis plusieurs semaines.
Les chercheurs ont choisi d’expérimenter en déposant des rhinovirus dans le nez de volontaires en bonne santé afin d’observer ceux qui développeront un rhume et ceux qui n’en développeront pas.
Le stress augmente le niveau de cortisol dans le corps. Les cellules vont alors développer progressivement un niveau de résistance au cortisol devenu trop abondant dans le corps.
L'effet anti-inflammatoire du cortisol va se trouver considérablement atténué. Paradoxalement, l’augmentation du niveau de cortisol dans le corps ne lui permet plus de remplir ses fonctions bénéfiques pour le corps.
Les patients dont le système immunitaire était endormi depuis plusieurs semaines par un stress prolongé, et donc avec la résistance au cortisol la plus nette, ont développé un rhume dans les jours suivant l'exposition au virus. Les patients n’étant pas stressé n’ont pas développé de rhume.
Est-il possible d’étendre ce type de conclusion à l’ensemble des maladies ? Est-ce toujours ce mécanisme qui est en jeu ? Evidemment, il n’est pas possible de conclure scientifiquement par l’affirmative. Ce que nous savons par l’expérience, c’est que le stress diminue notre résistance et nous affaiblie. C’est largement suffisant pour réagir et en diminuer son impact négatif sur le corps quand survient une épidémie.

Comment diminuer le niveau de cortisol et gérer le stress  ?

Je vous invite à expérimenter la pose de puissance qui diminue en 2 minutes le cortisol de 25 %. Tous les matins, vous pouvez prendre deux minutes de votre temps pour prendre une pose de puissance :
Etre debout et s’imaginer être un arbre puissant
Le dos bien droit
Les pieds ancrés dans le sol
Les épaules détendues et les bras ouverts dans le geste de l’accueil
Faîtes-vous un cinéma intérieur
Visualisez des scénarios réels ou imaginaires où vous êtes confiant et sûr de vous
Vous pouvez découvrir, ci-dessous, d’autres techniques pour chasser les tensions du corps, faire baisser le stress et indirectement rétablir un bon niveau de défense immunitaire.

Comment avoir des projets motivants contribue à maintenir une bonne immunité ?

Le psychiatre Viktor Frankl a été interné en camp de concentration pendant la seconde guerre mondiale. Il a pu observer combien le psychisme avait une action sur la survie des prisonniers soumis aux épidémies les plus terrifiantes alors qu’ils étaient sous alimentés, vivant continuellement dans le froid et la maltraitance.  Ceux qui voyaient s’effondrer un espoir qui les maintenait en vie jusqu’alors, mourraient en quelques jours. Au moment de la fin de la guerre, certains espéraient vivement être libérés pour Noël. Certains en étaient même intimement persuadés. Ce qui ne fut hélas pas le cas. En deux ou trois jours seulement certains qui s’étaient accrochés désespérément à cet espoir déçu mourraient emportés par la maladie ou la perte soudaine de vitalité.
…les conclusions que l’on peut en tirer, correspondent à une observation que m’avait faite le médecin en chef de notre camp de concentration. Il y avait eu un accroissement sans précédent du taux de mortalité dans les camps pendant la période se situant entre Noël 1945 et le nouvel an 1945. Selon lui il ne fallait attribuer cet accroissement ni aux conditions de travail plus difficile, ni à une diminution des provisions, ni à un changement de température, ni à de nouvelles épidémies. Les décès étaient simplement dues au fait que la majorité des prisonniers avaient vécu dans l’espoir déraisonnable de rentrer chez eux pour Noël. Comme ils n’avaient reçu aucune nouvelle encourageante, à mesure que le 25 décembre approchait, ils avaient perdus courage et avaient cédé à la déception. Celle-ci eut une influence pernicieuse sur leur capacité de résistance et beaucoup d’entre eux succombèrent. 
Viktor E. Frankl - Découvrir un sens à sa vie grâce à la logothérapie - Collection "J’ai lu"
Viktor Frankl a tiré de cette terrible expérience une thérapie : la « logothérapie » qui ne nous intéresse pas directement ici, sauf pour montrer combien le fait d’avoir des projets motivants peut activer les systèmes d’autorégulation et de résistance du corps. Viktor Frankl a constaté que ceux qui n’ont pas été tués directement par leurs bourreaux et qui ont résisté incroyablement, à la maladie et aux infections diverses, étaient ceux qui, en général, avaient un projet au-delà du camp (écrire un livre, retrouver l’être aimé…)
Gérer son stress et avoir un fort niveau de motivation (avoir des projets, communiquer avec ceux que l’on aime) est ce qui nous permet de maintenir une bonne résistance du corps.
Il est un dernier point qu’évoque Viktor Frankl et que je pourrais décrire à ma manière en espérant ne pas trahir sa pensée : le fait de comprendre que toute épreuve est un moyen de grandir, d’augmenter son niveau de conscience est également un moyen de maintenir un fort niveau de vitalité.
Traverser une épreuve est toujours un moyen d’apprendre de soi et de la vie.

Vos réactions (6)

Écrire un commentaire

Merci Claude de nous présenter ces techniques simples et efficaces. J’aimerais savoir pourquoi je les oublie (pas totalement) et ai besoin de votre mail de rappel suite au stress généré par le coronavirus pour les appliquer de nouveau. La pandémie ne m’inquiète pas outre mesure mais se sentir invulnérable rassure les personnes que nous côtoyons.

par André . , il y a 7 mois

Un très grand merci, monsieur Claude.

par Capucine , il y a 7 mois

Un grand merci à vous deux pour vos encouragements. Nous avons tous besoin de nous rappeler les techniques les plus simples et les plus pratiques, moi le premier. Je suis le premier destinataire de mes mails. Comme si une partie de moi avait besoin de dire à une autre partie de moi, tu devrais te souvenir que tu sais cela et tu devrais le faire régulièrement. Les techniques ne sont pleinement efficaces, en général, que si elles sont régulièrement répétées.

par Claude , il y a 7 mois

Merci beaucoup pour ces techniques qui sont très utiles dans ce moment, on a tous besoin de diminuer notre stress.

par Marcela , il y a 7 mois

Nous avons tous besoin de diminuer notre stress , vous avez entièrement raison. Alors pratiquons sans réserve, ces petites techniques que l'humain pratique depuis toujours et à juste titre. Merci à vous.

par Claude , il y a 7 mois

bravo !

par penelope , il y a 7 mois

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Script hypnotique 8 : La structure du script

La poésie de pleine conscience