L'acteur et la cible

Métaphore et langage

La métaphore des deux hémisphères pour mieux utiliser son cerveau

Etre créatif et communicant, c’est apprendre à se servir de l’intégralité de son cerveau. 

gear 403501 1280
1 - Deux hémisphères cérébraux pour créer

L’hémisphère droit : associe, globalise, symbolise
L’hémisphère gauche : sélectionne, hiérarchise, analyse

Pour être créatif, il faut d’abord produire une grande quantité d’idées, les associer entre elles, jouer avec les idées et les concepts… 
Et seulement dans un second temps, analyser et sélectionner les meilleures idées. 
On travaille donc avec l'hémisphère droit quand il s'agit de produire, de créer et avec l'hémisphère gauche quand il s'agit de ne sélectionner que les meilleurs concepts. 
Dans la phase de production, il faut éviter de juger ou de choisir. Il faut au contraire associer, jouer, assembler avec la plus grande fantaisie...
Le concept des deux hémisphères est une simplification de la géographie du cerveau et ne correspond plus aux recherches actuelles des neurosciences. 
 Elle décrit par contre d'une manière intéressante la manière dont notre cerveau fonctionne.
 De la même façon, on a considéré que l'hémisphère droit était le siège de l'inconscient et le gauche du conscient.
 Là encore, la simplification est excessive sur le plan de la localisation mais pertinente sur le plan du fonctionnement. 
2 - Un double niveau de communication pour convaincre

Le conscient contrôle, coordonne et planifie.
L’inconscient est le siège de la perception, de l’émotion, de l’apprentissage, de la créativité et des automatismes.
Pour bien communiquer avec l’autre, il faut donc à la fois : 
convaincre le conscient (être clair, précis et démonstratif…) 
et séduire l’inconscient (être à l’écoute de l’autre, avoir un langage corporel cohérent, être ludique, amusant…)

L'essentiel est donc d'utiliser entièrement son cerveau, hémisphère gauche et droit, 
pour être créatif et bien communiquer. Mais pas forcément au même moment. 

Dans une communication efficace avec autrui, l'analyse et le jugement sont essentiels dans la préparation de l'entretien,
tandis que dans le face à face, il est préférable de faire confiance à son inconscient
et d'être entièrement à l'écoute de l'autre, dans la perception globale et intuitive de ce qu'il nous communique. 
Il sera toujours temps, après, d'analyser et de juger l'entretien. 

Dans une démarche créative, il faut d'abord, après avoir déterminé l'objectif précis, 
générer des idées, en quantité et avec fantaisie pour créer les meilleurs processus associatifs 
et ce n'est que dans un second temps qu'il faut analyser, juger et sélectionner les meilleurs idées.

Le cerveau intervient d'une manière plus complexe et globale que cette division binaire et caricaturale.
Mais cette métaphore est un puissant outil pour mieux utiliser son cerveau, 
en lui donnant des orientations claires et efficaces qui optimise son fonctionnement..

Une séance d'auto hypnose utilise également ces deux phases : La fixation de l'objectif clair, précis et spécifique puis la transe où l'objectif est transmis à l'inconscient grâce au langage hypnotique et métaphorique. Le principe de l'hypnose est d'obtenir une alliance entre le conscient et l'inconscient, une collaboration étroite de l'ensemble du cerveau.

Tant que nous gardons à l'esprit que la spécialisation des deux hémisphères et même que la division entre conscient et inconscient ne sont que des outils métaphoriques et non des réalités, nous pouvons les utiliser pleinement en conservant toute la magie du cerveau dont la complexité dépasse nos simplifications caricaturales.



Vos réactions (2)

Bonjour, Doit-on avoir la même perception pour les gauchers? Merci

par Annick , il y a 2 ans

Bonjour Annick,
Certains cerveaux sont considérés comme neuro-atypiques (inversion des hémisphères), et parmi ces neuro-atypiques, il y a de nombreux gauchers. Par exemple , la parole qui est dans l'hémisphère gauche chez les droitiers, est dans l'hémisphère droit chez certains gauchers. Le cerveau étant beaucoup plus complexe que nous l'avons imaginé, je pense que la division des deux hémisphères doit être considérée plus comme une métaphore qu'un réalité, lorsque nous l'utilisons, pour comprendre le fonctionnement global de l'esprit humain. L'idée de la localisation à moins d'importance que l'idée de la spécialisation des fonctions.
Ceci étant dit, pour répondre précisément à votre question, il peut y avoir une inversion des hémisphères pour certains gauchers, les fonctions sont donc inversées dans ce cas...mais seulement pour certains gauchers.

par Claude , il y a 2 ans

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

L'acteur et la cible

Métaphore et langage