Pourquoi notre cerveau est attiré par le négatif ?

Prenez plaisir à gérer votre stress

Visuel gerer son stress

L'énergie du changement

Le stress est une réaction physiologique permettant de s'adapter à un événement perturbateur. C'est l'énergie du changement. Face à un danger comme un prédateur, notre système a été conçu pour réagir vite et efficacement : se préparer à fuir ou combattre. Le corps produit de l'adrénaline et du cortisol pour augmenter le rythme cardiaque, préparer la surconsommation d'énergie et augmenter la vigilance.
L'endocrinologue canadien Hans Selye, grâce a ses recherches menées au cours du XXe siècle, nous a permis de comprend les mécanismes biologiques du stress, le « syndrome général d'adaptation ». Il a identifié le célèbre « fight or flight response », lorsque l'organisme adapte sa physiologie pour se préparer à agir efficacement. Il a  choisi de dénommer ce syndrome par le mot stress qui en anglais se traduit par  tension.

Quand le stress devient un poison

Le stress est donc une réaction positive du corps qui doit se traduire par une action intensive. Mais notre vie moderne a changé la donne. La "rencontre du tigre" devient plus rare et l'augmentation du rythme de vie, la surabondance d'informations, la complexité du monde génèrent un environnement stressant d'une autre nature sans possibilité d'une action physique et immédiate permettant d'évacuer le surplus de stress. En devenant chronique, le stress devient un poison pour l'organisme. Tensions musculaires, problèmes cardiaques, insomnies, fatigue, maux de tete, problèmes digestifs, anxiété, irritabilité, problèmes de mémoire, erreurs, perte de motivation... sont quelques-unes des conséquences du stress chronique.  
Avoir une hygiène de nettoyage du stress est une nécessité dans notre monde moderne. Pourtant , il semblerait que 1 français sur 3 pense que le stress est une fatalité et que l'on ne peut pas agir sur ce fléau de nos sociétés actuelles. Or rien n'est plus faux. Nous pouvons agir sur le stress. Nous devons agir contre le stress chronique.
Un sondage de la fondation Ramsay général santé en 2017 a révélé que 89 % des français se disent stressés. Le cabinet Stimulus a réalisé une vaste enquête concernant 35 000 salariés, tous secteurs confondus et a conclu que 24 % des salariés français sont en "hyper stress", c'est-à-dire un stress excessif générant des risques pour la santé. 
Il faut, évidemment agir au niveau de la société et des entreprises et réduire impérativement les facteurs de stress. Mais ce n'est pas ici le sujet traité et encore moins mon domaine de compétence. Nous devons aussi, parallèlement, pouvoir nous protéger grâce à une véritable gestion intérieure et personnelle du stress. Le stress produit dans un premier temps des tensions neuro-musculaires qui s'accompagnent souvent d' un sentiment de perte de contrôle de la situation face à un événement imprévisible ou nouveau et qui menace, à terme, l'estime et la confiance en soi. Il faut donc pouvoir agir sur chacun de ces éléments.

Une méthode exclusive de gestion du stress

La méthode de gestion du stress que j'ai mise au point en tant qu'hypnothérapeute pour répondre à la détresse de ceux qui me consultent, attaque le problème à trois niveaux : 
Le niveau 1 consiste à utiliser les capacités naturelles du corps à freiner le stress et à réduire la tension neuro musculaire.
Le niveau 2 consiste à nettoyer le psychisme et à orienter l'énergie du stress vers l'action.
Le niveau 3 va permettre d'activer notre sagesse intérieure pour transformer le négatif en une opportunité de grandir.
Chaque niveau s'appuie sur une méthodologie précise et un ensemble de processus que je ne peux entièrement décrire ici,  mais je vais tenter de vous en donner la synthèse. Les deux premiers niveaux se réalisent simultanément et le troisième vise le plus long terme.

"Apaiser le dragon"

J'ai dénommé le premier niveau : "Apaiser le dragon". Il s'agit de permettre au système nerveux autonome parasympathique qui est l'antagoniste du système sympathique qui produit le stress, de freiner l'action de celui-ci. "Laissez votre corps se détendre" en serait  l'esprit (plutôt que "détendez-votre corps" qui est une injonction paradoxale) et la métaphore agissante de base en serait :"la poupée de chiffon" qui consiste à permettre à chaque partie du corps de se détendre. C'est une forme de douce relaxation. L'écoute régulière d'audios hypnotiques va favoriser le lâcher prise nécessaire à la parfaite réalisation de la métaphore agissante. L'essentiel n'est pas forcément d'atteindre la sérénité mais plutôt d'empêcher l'embrasement du système.
Il est absolument nécessaire de créer un contexte qui empêche le dragon de se déchainer. Le dragon en l'occurrence est principalement l'amygdale du cerveau, qui est une alerte générale du corps, produisant la peur et qui peut déclencher des crises de paniques et etre à l'origine de troubles de l'anxiété qu'il est plus difficile à réguler ensuite. L'amygdale peut court-circuiter tout le système, rendant complètement inutile nos raisonnements et produisant des empreintes profondes de peurs et de souffrances dans l'organisme qui auront tendance à revenir à la moindre inquiétude. Le contexte d'apaisement généré par les pratiques que je préconise et les audios, a pour objet d'éviter que le dragon ne déclenche l'incendie généralisé.
En complément, on pratiquera la "cohérence cardiaque" qui consiste à expirer 5 secondes puis inspirer 5 secondes en pratiquant une visualisation durant 3 minutes. Le stress va provoquer du chaos dans le rythme cardiaque, c'est pourquoi, il peut provoquer à terme des problèmes cardiovasculaires. Une respiration régulière redonne de la cohérence cardiaque. 

"Ecouter le vieux sage"

Le deuxième niveau "Ecouter le vieux sage" va orienter l'énergie du stress vers l'action, c'est à dire vers l'extérieur. Le sentiment de perte de contrôle lors de la survenue d'un événement nouveau ou imprévisible concourt à l'affolement général du système. Tout ce qui redonne du sentiment de contrôle apaise le dragon mais plus encore la perspective d'une issue favorable voire enrichissante oriente l'énergie et transforme le négatif en une ressource, mais c'est ce que nous aborderons plus en détail dans le troisième niveau.
Pour l'instant, il faut analyser les causes du stress, les stresseurs, et prévoir un plan d'action. Le simple fait de prévoir un plan B même sans l'appliquer a déjà des effets positifs sur le stress car il s'agit de se redonner du pouvoir là où le contrôle semblait perdu. L'analyse des causes, l'élaboration du plan d'action, l'écoute des émotions et des sensations corporelles qui vont automatiquement avec, va avoir tendance à dégonfler ce que j'ai appelé la constellation de bric et de broc du stress. Un ensemble composé de sensations corporelles, de souvenirs négatifs, de projections futures catastrophiques, de croyances limitantes, de culpabilité, de peurs diverses et variées, d'empreintes de souffrance qui n'ont en général aucun lien les unes avec les autres mais qui vont s'amalgamer et se coaguler pour faire un tout apparemment cohérent. Ainsi face à un événement stressant, la constellation de bric et de broc peut devenir : "Ca me prend au ventre et à la gorge, je n'ai jamais eu de chance, cela ira de pire en pire mais je l'ai bien mérité..." . Notons que ce type de constellation contient des suggestions qui vont devenir des prédictions autoréalisantes. Il faut donc apprendre à démonter en plusieurs pièces la constellation pour réduire son impact illusoire et assez vite, elle se démonte.
C'est ici qu'intervient un travail d'exploration sur ses croyances limitantes, sa culpabilité et ses empreintes de souffrance.
Après avoir analysé les causes, établi un plan d'action, il faut nettoyer l'esprit des pensées négatives et permettre à l'énergie de circuler pour agir.
Les deux métaphores de base que je propose de travailler sont :
1° L'hypnotic washing
2° L'arbre à sourire qui est une variante de la pose de puissance : se tenir bien ancré sur le sol, le dos bien droit durant au moins 2 minutes et visualiser une énergie puissante au niveau du ventre.

"Jouer avec l'enfant créatif"

Le troisième niveau "Jouer avec l'enfant créatif" permet d'établir un équilibre à plus long terme. Notre inconscient est orienté vers le plaisir et pour reprendre l'expression du professeur de psychiatrie Roland Jouvent, "notre cerveau est magicien". Notre organisme se rééquilibre naturellement chaque fois que le cerveau magicien reprend les commandes. La manière la plus efficace de dompter le dragon, c'est de jouer avec. Notre inconscient aime la créativité, la curiosité, la fantaisie, le plaisir de jouer. L'homme est heureux lorsqu'il sait entrer dans le flow . C'est-à-dire le plaisir de dépasser sa zone de routine pour se lancer avec passion des petits défis . C'est la conclusion du plus grand chercheur sur la psychologie du bonheur, Mihaly Csikzentmihalyi.
C'est aussi une manière de se confronter à de petits stress et de s'en immuniser.  L'enfant créatif en nous est aussi alchimiste car il a le pouvoir de transformer les aléas de la vie et parfois ces drames en une richesse : la capacité de toujours apprendre de la vie. Plus ce qui nous frappe est terrible, plus nous avons l'occasion de grandir. En ouvrant le champ émotionnel, l'épreuve qui fait souffrir, nous donne l'occasion d'être davantage heureux. Ceux qui ont vécu des drames terribles le savent : la souffrance demeure comme une empreinte, elle se réveille périodiquement mais entre ces moments de souffrance, la joie peut devenir encore plus forte et plus intense.
Le véritable drame est celui de ceux qui  traversent la vie dans une tiédeur permanente, sans émotion, ni tristesse, ni joie, à l'abri des crises et des stress, dans un petit confort tranquille, car ils auront vécu sans connaitre la vie.
"Oser etre soi et entrer dans le flow" contient la philosophie de ce troisième niveau. Il s'agit de continuer le travail des niveaux 1 et 2 en leur donnant une dimension ludique et créative.
L'exploration de soi, l'auto hypnose et l'alliance avec l'inconscient créatif forment le socle de ce niveau qui s'ouvre incontestablement sur une dimension magique : la magie de la vie.
Ecouter ses sensations, dresser des plans d'action, démonter ses constellations de bric et de broc, apaiser ses peurs, jouer avec les métaphores agissantes, éprouver la transe de l'hypnose (qui n'est qu'une descente agréable en soi), explorer ses croyances, rechercher des ressources là où on ne pensait jamais les trouver, s'affranchir du regard des autres, plonger dans les mystères de l'inconscient, se laisser surprendre par les capacités d'autorégulation de son corps, découvrir le plaisir de la pleine conscience... Tout cela est une aventure passionnante.
Je peux vraiment vous garantir que l'on peut prendre plaisir à gérer son stress !
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Pourquoi notre cerveau est attiré par le négatif ?