Script hypnotique 9 : La boucle hypnotique

La boucle hypnotique dynamise le script hypnotique :

La boucle hypnotique est comme une unité de base d’un processus hypnotique. Un script hypnotique statique sur papier peut être rendu dynamique grâce à une suite de boucles qui entraine un processus d’assimilation progressive des suggestions. En général, la boucle hypnotique est utilisée pour favoriser l'induction et les phénomènes hypnotiques.

Réfléchir sur la boucle hypnotique c’est aussi réfléchir sur cette «chose étrange» que constitue le script hypnotique. L’hypnose est loin d’être un monologue. Et l’hypnotiseur n’est pas un acteur qui déclame un texte figé.  L’hypnotiseur serait, plutôt, pour reprendre cette métaphore, un acteur qui joue une partition avec un autre acteur, le sujet. L’acte hypnotique est une co-création entre l’hypnotiseur et son sujet ou encore une co-création entre l’hypnotiseur et une partie de lui-même dans l’auto-hypnose.
Aussi le script hypnotique est un texte ouvert qui pendant la séance se modifie et se construit et se déconstruit en assemblant des modules (les blocs de construction) et en les modifiant eux même en fonction des réponses verbales et corporelles du sujet.
Ecrire un script hypnotique est aussi un exercice de style qui permet d’apprendre ce langage, cette langue spécifique que constitue le langage hypnotique et qui, comme tout apprentissage, doit être intégré à un niveau inconscient pour être efficace. Seule la pratique de l'écriture de ce langage spécifique permet d'en assimiler rapidement les bases et d'en rendre fluide l'utilisation. 
gear 403501 1280
La maîtrise des modules hypnotiques (voir article : script hypnotique 8) permet de libérer le mental des cogitations inutiles pendant la séance et paradoxalement ouvre la possibilité d'une plus grande créativité.
Un module est formé de plusieurs blocs de construction formant un tout cohérent mais ce tout peut être déconstruit et reconstruit à volonté en utilisant ,en agençant, en modifiant les blocs de construction.  Un script hypnotique d'une séance est composé de plusieurs modules eux meme formés de plusieurs blocs de construction.
 Si, par exemple, nous avons appris plusieurs modules décrivant différentes  lévitations de la main, que nous pouvons dérouler sans même réfléchir chacun de ces modules, nous possédons, alors, une matière suffisante pour s’adapter, être créatif et être pleinement à l’écoute du sujet. Nous pouvons tout déconstruire et reconstruire en direct. Nous sommes comme l’acteur qui improvise, l'acteur qui improvise peut le faire car il maîtrise suffisamment ses figures de style pour construire une matière en direct et être à l’écoute totale des autres acteurs qui sont ses partenaires de jeu. Ce n’est qu’à cette condition que l’improvisation devient un art. Il en est de même pour l’hypnose. Sans maîtrise de son langage et de sa musicalité, l'hypnose peut vite devenir un processus mécanique qui épuise son opérateur à chaque nouvelle séance. Dans le cas contraire, on peut avoir l'ambition que l’hypnose peut devenir un art, une co-création avec un sujet  d’une oeuvre thérapeutique unique et puissante.  Si l’hypnose n’est pas créative, artistique, fluide et en constante évolution, si elle ne vise pas à s’approcher du sublime et du mystère, elle risque de devenir un simple exercice de conditionnement de l’autre. Il ne s'agit pas de prétendre détenir l'excellence, ni de détenir une quelconque vérité, au contraire il s'agit plutôt de se maintenir dans le doute de celui  qui sait qu'il peut et qu'il doit faire mieux. Dans l’improvisation théâtrale comme dans l’hypnose, s’il n’y a pas assimilation d’exercices de style, alors l’improvisation devient très vite pauvre et répétitive. L’acteur, qui ne nourrit pas son inconscient d'une matière toujours nouvelle, aura tendance a répété inlassablement et uniquement ce qui a bien marché, un jour, jusqu’à en user la trame et la rendre inefficace. Loin d'être prétentieux, celui qui vise à faire de son métier un art, l'honore. Il ne prétend rien d'autre qu'en être un humble et imparfait serviteur, conscient de tout l'immense travail qui lui reste à accomplir. Il est en  mouvement dans l'apprentissage continuel des scripts hypnotiques, des protocoles et autres techniques et il sait qu'il lui faudra les oublier la séance venue pour mieux s'en rappeler, les déconstruire pour mieux les reconstruire, les abandonner pour mieux les dépasser. Et chaque séance sera unique car chaque rencontre avec un sujet est un moment unique.

Il nous font donc apprendre sans cesse à faire et refaire nos gammes. Et parmi ces gammes, la pratique de la boucle hypnotique est l’un des éléments qui me paraît essentiel.

La structure de base

La boucle hypnotique est composée d’un ensemble de rouages qui s’alimentent continuellement. Dans sa forme la plus simple le rouage de base est composé de deux termes reliés entre eux par un mot de liaison.
A et B
Puisque A existe, il entraine automatiquement B. Il n’y a pas forcément de lien logique entre A et B, simplement un effet d’entrainement.
A est un fait extérieurement observable et B est une suggestion.
Lorsque survient A alors B se produit. Et lorsqu’on observe que B se produit, il devient un fait observable qui peut entrainer une autre suggestion.


A est le fait qui est entrain de se réaliser (constat)
B est le fait que l’on souhaite voir se réaliser (suggestion)
La liaison permet de donner l'impression que A et B sont de même nature. 

Illustrons la structure de base A et B avec un exemple :

Vous entendez le son de ma voix (le fait que l’on peut constater)
Et (la liaison)
Vos épaules se détendent de plus en plus (la suggestion)

Il existe plusieurs mots de liaison possibles introduisant plusieurs niveaux de causalité apparente (voir article sur les liaisons, Script hypnotique 3 ) :

Pendant que (liaison)
vous entendez le son de ma voix (A)
Vos épaules se détendent de plus en plus (B)

Alors même, que (liaison)
vous entendez le son de ma voix (A)
Vos épaules se détendent de plus en plus (B)

Il est possible d’inverser A et B :

Vos épaules se détendent de plus en plus (B)
Alors même, que (liaison)
vous entendez le son de ma voix (A)

Lorsque l’on constate que B existe ou commence à se produire, il devient un fait observable et on peut le lier à une autre suggestion . La suggestion qui se réalise devient un fait observable sur lequel on peut désormais s'appuyer pour produire une autre suggestion. Cette dernière deviendra à son tour un fait observable quand elle se réalisera etc... L'ensemble formera ainsi une mécanique facilitant la production continuelle de suggestions au service de la séance.

Script hypnotique d'une lévitation de la main

Le script hypnotique de base  pourrait être :

"Vos mains sont sur vos jambes, vous écoutez le son de ma voix et vous pouvez observer chacun de vos doigts. Prenez une grande inspiration, et soyez attentif à chaque modification de sensation. Vous pouvez, vous surprendre à constater que progressivement l'une de vos mains va devenir plus légère. Je ne sais pas si vous le percevez, déjà, maintenant . Et sur chaque inspiration, l'une des mains devient plus légère. A votre avis, laquelle est la plus légère, celle de gauche ou celle de droite ? et vous allez observer dans un instant  qu'un de vos doigts, peut être l'index droit ou encore le majeur gauche, va commencer à bouger . La sensation de votre tissu sur vos doigts va pouvoir se modifier et l'un de vos doigt va progressivement se soulever.  Alors que le doigt devient de plus en plus léger, cette légerté peut s'étendre progressivement . Et d'autres doigts peuvent se soulever. Et la paume de la main peut progressivement se décoller de la jambe, jusqu'à se soulever. Et la main se soulève encore et encore et commence à se diriger vers le front . Et la main et le bras se soulèvent à leur propre rythme. Et vous pouvez être curieux de voir s'élever cette main progressivement.  Encore et encore, comme si votre inconscient la soulevait en la prenant doucement, légèrement au niveau du poignet. Et le coude se fléchit. Le coude se soulève tandis que bras et la main s'élève encore et encore. Et vous pouvez laisser votre inconscient faire tout ce qu’il a à faire sans que vous ayez rien d’autre à faire que de le laisser faire. Vous pouvez observer la main flotter dans l'espace, se diriger vers le front comme si elle était aimantée par lui.  Et la main va venir se coller sur le front. Et cette expérience  va devenir pour vous, un merveilleux apprentissage."

Nous allons voir dans un instant comment l'utilisation de la boucle hypnotique va adapter en temps réel, notre script hypnotique. Les réactions du sujet, dans un exemple tiré d'une consultation,  vont être utilisés  pour déconstruire et reconstruire comme une improvisation, le texte de base.

Faire vivre le script avec la boucle hypnotique

Pour faire suite à l'exemple précédent, et en ayant à l'esprit le script de base, on observe sur le sujet qu’effectivement les épaules se relâchent, on peut lui faire constater ce fait et le lier à une autre suggestion, jusqu'à progressivement obtenir une lévitation de la main :

Alors même (liaison)
que vos épaules se détendent de plus en plus (A1)
L’ensemble du corps se relâche, se relaxe (B1)

Dans le cas pris en référence, le sujet a penché très légèrement sa tête en arrière, nous avons utiliser ce fait  pour amorcer la lévitation de la main, plutôt que le fait de prendre une grande inspiration comme sur le script de base. L'effet étant le même, une tendance mécanique à soulever la main reposant sur les jambes :

Et pendant que,
Votre tête penche de plus en plus en arrière (A2)
Vous pouvez vous surprendre à constater qu’une main devient plus légère.
Et vous pouvez vous demandez laquelle des deux mains est la plus légère ? (B2)

Nous constatons, alors que le sujet s'est détendu et que ses mains s’ouvrent légèrement :

Et parce que,
Vos mains commencent à amorcer un mouvement (A3)
l’un des doigts va devenir de plus en plus léger et commencer à se soulever (B3)
Tandis que votre tête s’incline encore davantage (B4)

Nous observons  alors que nos suggestions fonctionnent car l’index  droit se soulève très légèrement et que la tête s’incline davantage :

Et tandis que
 l’index droit se soulève à son propre rythme (A4)
la main peut devenir légère, de plus en plus légère et la main peut commencer à s’élever (B5)
Et plus la tête s’incline (A5) et plus la main se soulève, encore et encore,
un peu comme comme si votre inconscient la soulevait en la prenant doucement, légèrement au niveau du poignet. Le bras et la main s'élève encore et encore. (B6)

La main s’élève avec des mouvements mécaniques spécifiques aux mouvements inconscients. La lévitation fonctionne, nous avons pu alors l’accélérer :

Alors même que
la main s’élève en direction du visage comme si elle était aimantée (A6)
vous pouvez vous surprendre à constater que plus la main s’élève, plus l’aimantation devient de plus en plus forte et attire puissamment la main (B7)

Nous observons que la lévitation de la main s’accélère. Nous allons aussitôt utiliser ce fait pour réaliser une autre suggestion :

Plus la main s’élève rapidement (A7)
Et
plus vous pouvez laisser votre inconscient faire tout ce qu’il a à faire sans que vous ayez rien d’autre à faire que de le laisser faire (B8)

Nous avons ensuite enchaîner avec un autre phénomène hypnotique, afin d'alimenter  encore la boucle.

Et alors que
la main se pose sur le front (A8)
Votre inconscient va vous surprendre en collant la main au front,
Et votre main et votre front sont comme deux aimants puissants qui se collent l’un à l’autre et il vous sera impossible, dans un instant de les décoller (B9').
Complétement collé à 10 %, 20 %, 30 %. 50%...
Et lorsque la main et le front seront collés à 100 % vous pourrez essayer, en vain de les décoller (B9").

Le sujet  a testé et ne peut décoller sa main, il  s'étonne et sourit :

Et cette expérience amusante (A9)
devient pour vous un merveilleux apprentissage (B10)

Le découpage des suggestions

Les exemples que j’ai donné précédemment sont volontairement assez linéaires car ils sont basés sur une unique structure A et B et la formulation en est plutôt mécanique.
La formule A1 et B1 puis A2 et B2... n’est qu’un processus simplifié pour illustrer un mouvement général qui, avec l’expérience doit devenir plus fluide et subtile. Je n’ai, de plus utilisé, principalement que des suggestions directes, là où peut se déployer toute la gamme des suggestions indirectes, des questions, des implications et confusions diverses.

Ceci étant, il est intéressant de constater qu’il s’agit d’une stratégie à utiliser pour faciliter la survenue des phénomènes hypnotiques. Chaque fois qu’une suggestion semble difficile à obtenir, il est toujours possible de la découper en suggestions plus fines.
Le découpage d’une suggestion en petites unités qui s’entrainent comme des rouages produit un effet de démultiplication. Il s’agit simplement d’observer ce qui se produit et de l’utiliser pour se rapprocher du but à obtenir. Etant bien entendu qu’il s’agit simplement d’obtenir que ce que le sujet nous a permis d’obtenir et qui est utile pour lui dans le cadre du changement qu’il souhaite.

N’oublions pas que l’hypnose est apprentissage, le découpage en unités n’est qu’un processus pour faciliter cet apprentissage. Il est possible de tout apprendre au sujet : aller en transe, effectuer des phénomènes hypnotiques, changer, activer des processus d’autoguérison...à condition de devenir un bon professeur. C'est à dire un professeur bienveillant qui rassure sans cesse son élève sur sa capacité à apprendre.  La boucle hypnotique est l’un des outils pour y parvenir.

La boucle hypnotique oriente le travail

L’ un des avantages principaux de la boucle hypnotique est de produire un effet d’accompagnement progressif du sujet dans son apprentissage. Elle permet de vérifier que le sujet réagit correctement et surtout de le rassurer continuellement en vérifiant avec lui que les processus surviennent comme ils doivent survenir. Le sujet n’a pas à décrocher de la transe en s’interrogeant pour savoir s’il est capable ou pas, comment il doit réagir, si cela fonctionne ou pas. La boucle hypnotique va couper la cogitation mentale et débrancher une partie du contrôle conscient à condition qu’elle soit au service d’un processus accepté préalablement par le sujet. Dés lors qu’il n’y a pas de doute sur l’objectif à atteindre, la boucle hypnotique est comme une validation permanente que tout se passe correctement.
Elle montre au sujet qu’il est compétent dans son apprentissage et le rassure en permanence.

Elle dirige, également, l’hypnotiseur qui va orienter sa séance en fonction des réponses que lui offre le sujet. Ce qui ne veut pas dire qu’il change obligatoirement de cap mais il adapte l’itinéraire pour atteindre le but fixé. Une autre manière d’analyser la boucle hypnotique est de la percevoir comme un ensemble de question / réponse.
La suggestion est une question et la réaction du sujet est la réponse apportée.
La boucle hypnotique n’est que rarement déjà intégré dans le script hypnotique, c’est à l’hypnotiseur de l’introduire pour dynamiser le texte. Elle va principalement être utile dans l’induction et la production de phénomènes hypnotiques mais d’une manière subtile, elle sera introduite tout au long de la transe pour obtenir du feed back. Elle transforme le monologue que pourrait devenir le script hypnotique en dialogue permanent.

La structure A A A A A A et B

La structure d’un début de séance est en général du type A1 A 1 A1 A1 A 1 A1 ...B1, puis
A 2 A2 A 2...B 2. Plusieurs faits vérifiables puis une suggestion puis on réduit le nombre de faits vérifiables jusqu'à obtenir la proportion A et B, un fait vérifiable et une suggestion.
L’induction "5, 4, 3, 2, 1" est une structure construite sur ce modèle. 
L’intérêt de ce type de structure est de créer progressivement dans le cerveau une acceptation automatique de B . C'est aussi la structure du Yes Set.

Le langage corporel et la boucle hypnotique

Dans la boucle hypnotique se produit , un processus de ratifications permanent. La suggestion B1 devient A2 dans la prochaine boucle lorsque la suggestion se réalise.  De fait souhaitable, elle devient un fait constaté. Le fait A 2 (ancien B1) que l’on constate devient pour le sujet une ratification et donc un encouragement pour produire un nouveau B (B3).
L’idéal d'ailleurs est de formuler le fait qui est entrain de se produire  avant que le sujet le constate lui -même. D’où l’intérêt d’avoir une calibration très fine pour percevoir les amorces de mouvements et ensuite les amplifier. L'hypnotiseur n'est pas confronté à l'échec puisqu'il se sert des amorces de mouvements  pour construire ses suggestions.

Dans l'intégrale des articles de Milton Erickson, on peut lire la transcription d'une induction où le célèbre hypnothérapeute utilise une lévitation de la main pour approfondir une transe :

" Et comme vous vous endormez de plus en plus profondément, vous pouvez décroisez vos mains, les séparer. 
Et laissez-les légèrement, lentement, commencer peu à peu à s'élever involontairement. Elles  s'élèvent juste un peu. Elles s'élèvent juste un peu plus. Elles s'élèvent - s'élèvent- et s'élèvent-et vos paupières se ferment."*
John H. Weakland qui observe l'enregistrement de la séance, le lendemain de cette induction de transe,  s'étonne de cette suggestion et Milton Erickson réplique qu'il a observé un très léger tremblement des paupières. Il utilise cette fine observation pour construire sa suggestion. Lorsque le sujet constate le mouvement des paupières, il l'attribue à la réalisation de la suggestion de Milton Erickson alors que le début de ce mouvement était antérieure.
Plus loin, Milton Erickson va observer une réaction d'un doigt.
"Et votre main s'élève juste un peu plus. Elle s'élève. Elle s'élève. Elle s'élève un petit peu. L'index bouge. Bouge juste un petit peu....  Et puis le doigt suivant va s'élever. Toute la main est raide, elle s'élève...."*
Milton Erickson utilise ce qu'il remarque et l'amplifie progressivement. Il y a un élément supplémentaire qu'utilise Milton Erickson, c'est la localisation du son. Sa voix est dirigée progressivement vers le haut et le volume de la voix est progressivement augmenté, illustrant  la lévitation du bras qui s'accélère.  C'est un autre niveau de suggestion : les suggestions paraverbales et corporelles qui vont amplifier les effets de la boucle hypnotique.
Le langage corporel, le ton de la voix, sa direction, les onomatopées, les sons, l'assurance de l'hypnotiseur dans la capacité du sujet à réussir et à apprendre sont des éléments essentiels de la mécanique générale des suggestions.

* L'intégrale des articles de Milton H.Ericksone Tome 1 , Transcription d'une induction de transe avec commentaires.

La boucle, type : question réponse 

Le signaliting qui consiste à utiliser principalement le mouvement idéomoteur des doigts ou encore de la main ou le hochement de tête pour obtenir une réponse de l'inconscient est une boucle question réponse. La question posée contient implicitement la suggestion de faire un geste automatique pour signaler "oui", non" ou "je ne sais pas" ou encore "j'ai besoin de plus d'informations". Le geste automatique devient alors la réponse validant le fonctionnement de la suggestion. Sa seule présence valide le fonctionnement du processus pour l'hypnotiseur mais encore faut-il également rassurer le sujet qui ne perçoit, souvent pas, les mouvements idéomoteurs. A chaque mouvement, il est possible de remercier l'inconscient en déclarant par exemple, "je remercie  l' inconscient de X (prénom du sujet) pour la clarté de sa réponse". Et si le mouvement est peu perceptible, il faut suggérer de l'amplifier afin de le rendre plus visible.
Je me permet d'insister sur un point, le sujet sous hypnose, encore davantage que les autres apprenants, a besoin d'être constamment encouragé sur sa capacité à être compétent dans ce qu'on lui demande. Le principal intérêt de la boucle hypnotique est de maintenir un feed back permanent et d'assurer une continuelle ratification des processus. Lorsqu'on dit à un sujet : "Votre main va se soulever", il va avoir tendance à se poser mille questions et surtout à formuler dans le doute, une suggestion inverse "non, elle ne se lève pas". La boucle hypnotique va couper ce train de réflexions et de suggestions contradictoires en focalisant l'attention sur chaque petit progrès qui contribuent non seulement à occuper le mental mais encore à valider progressivement la suggestion . Toute suggestion a une tendance naturelle à se réaliser à condition de  laisser l'esprit générer les associations d'idées utiles à sa réalisation et de ne pas introduire la suggestion inverse. La boucle hypnotique possède cette double fonction.
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires