Journal de la Transe 4 : Signaliting

Script hypnotique 7 : le Saupoudrage

Journal de la Transe 5 : oui ou non ?

Extrait du journal de la transe :

Je dois, également évoquer une procédure intéressante qui a permis d’obtenir un résultat concret sur lequel je pourrais, sans doute, m’appuyer par la suite. J’ai utilisé l’ écriture automatique comme signaliting. J’ai demandé à mon inconscient d’écrire O pour oui et N pour non. J’ai posé des questions et le signaliting a bien fonctionné. Un O ou un N s’écrivaient rapidement mais j’avais un doute, sur la qualité de l’exercice.
Steve Johnson ( source )
J’ai donc posé cette question à mon inconscient : « Est-ce que mon inconscient peut écrire Non alors que mon conscient percevra autre chose ? » Le stylo a fait un rapide mouvement, je regardais ailleurs pour ne pas voir la lettre qui s’inscrit. J’ai eu la nette impression d’avoir écrit le N de non. Puis j’ai observé : il y avait un rond surmonté d’un trait en crochet comme une sorte de boucle ou comme on représente une note de musique. Il s’agissait à la lecture incontestablement d’un O stylisé que j’avais pris pour un N. L’expérience était donc pleinement réussie. En effet, j’avais consciemment cru que s’écrivait le Non alors qu’il s’agissait du Oui. De plus, le sens était clair, oui l’inconscient pouvait le faire sans que je le perçoive.»
On sera sans doute étonné de ce qui va suivre mais la découverte que j’ai faite par la suite, je l’ai réellement réalisée en décrivant dans le présent journal, l’écriture automatique du O et du N.
 Ce fut aussi une réponse en direct du projet de transe que je comptais utiliser pour une exploration de mon impatience à faire de l’écriture automatique qui me satisfasse.
« Tandis que j’écrivais ces mots, j’ai découvert quelque chose d’étonnant.
 J’ai regardé à nouveau le papier qui m’a servi à l’expérience comme pour valider ce que j’écrivais et je me suis aperçu que la réponse était encore beaucoup plus subtile que je ne le pensais.
 L’expérience était réussie à un autre niveau et mon inconscient s’était amusé à me montrer encore autre chose que ce que j’avais vu, une dimension plus subtile. En regardant le O et le trait tracé dessus, on peut apercevoir que ce trait rencontre une ligne qui était préalablement inscrite sur la page. Je n’avais pas utilisé une page toute blanche mais seulement une page partiellement utilisée pour diverses notes. Aussi mon O croisait à un endroit une ligne que j’avais tracée préalablement pour souligner quelque chose sans rapport avec l’écriture automatique. Or, ce croisement de ligne formait par hasard une figure incompréhensible. Mais avec un miroir et selon un certain angle, on apercevait un N. L’inconscient avec inscrit un O avec un N caché, juste au-dessus.
  Certains n’y verront, peut-être que le fruit du hasard. Lorsqu’on travaille avec l’inconscient ce genre de «coïncidence» est la règle. Si bien qu’avec un peu d’expérience, on comprend qu’il y a souvent dans ce type de travail un sens caché qui émerge progressivement au fur et à mesure que l’on est prêt à l’accueillir. J’avais aussi la réponse que je me posais. Je devais commencer à apprendre à formuler les bonnes questions à l’inconscient et surtout commencer à écouter la réponse. En guise d’écriture automatique, apprendre à regarder ce que traçait la main d’un oeil neuf. Ce que, sans doute, signifiait l’oeil dans la main. Peu importe le sens précis, l’essentiel est que j’avais matière à progresser et une motivation toute nouvelle dans l’exploration de l’écriture automatique.
23 septembre 2015
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Journal de la Transe 4 : Signaliting

Script hypnotique 7 : le Saupoudrage